III Jacques Séjournet

saumon,de canteraine,le comte,de le hove,de le rosière,de hembise,de somaing1.1.4 | Escuier Jacques Séjournet, °Ath 27 juin 1421 (susc. Jacquemin de le Hove et Jean de le Rosière ; Marguerite de Somaing, abbesse de Ghislenghien et demoiselle Isabelle de Hembise), † Valenciennes durant les fêtes de Noël 1487, inh. en le choeur du Couvent des Chartreux. En 1437, il est inscrit comme étudiant à l’université de Louvain. Il hérita le château de Bétissart de son père, dont il est mentionné comme seigneur, le 28 avril 1456. D’autre part au cartulaire de 1473-1474, il figure, en qualité de tuteur de son neveu Jacquet, comme tenant la terre et seigneurie de Cantaraine, gisant à Mainvault, avec justice, haute moyenne et basse, le revenu étant évalué à 25 livres. Toujours comme tuteur il administrait alors un fief de deux bonniers seize verges de terres à Irchowelz. Il est le seul Séjournet, qui soit renseigné dans le Livre de raison comme escuier. Peut-être embrassa-t-il la carrière de militaire, à cette époque où se créaient, sous les grands ducs de Bourgogne, les armées permanentes.

Il a certainement passé une grande partie de sa vie à Valenciennes, où il fut reçu à la bourgeoisie en 1458, lors de fêtes de Pâques, 

x Valenciennes 4 février 1444 Isabiel Saumon (> tome 4 | Ancêtreclopédie 32769),† Valenciennes 28 juin 1479, inh. en la chapelle de Notre-Dame du Béguinage, avec Goswin Saumon son père, et sa mère. Ils eurent seize enfants, dont cinq seulement atteignirent l’âge adulte ! D’après un diplôme du Roy d’armes Boutelier, Isabiel Saumon, épouse de Jacques Séjournet, portait « d’argent à trois saumons, posés en fasce », tandis que le comte du Chastel de la Howarderie dit « d’argent au saumon de gueules posé en fasce ». Ils eurent seize enfants, dont Joachim, qui suit IV.

saumon,de canteraine,le comte,de le hove,de le rosière,de hembise,de somaing

Bétissart : Ormeignies, Albums de Croy, vers 1603

Continuer la lecture de III Jacques Séjournet