IV Jehan Séjournet

1.4.1.1 | Jehan Séjournet. Il est cité dans le Livre de raison qui dit qu’il fut « allié à Demoiselle Arglentine Caulier et n’eurent qu’un seul enfant nommé Jean cy dessoubz mentionné ». Toutefois, dans un chirographe athois du 17 mars 1502, et il ne peut s’agir que de lui, il est dit que Jehan Séjournet, demeurant à Ath, époux d’Englantine le Cauwelier, achète une rente viagère de soixante sous aux vies de lui et de son épouse; de même que le 21 mars 1502, il achète encore une rente viagère de quinze livres tournois [RUZ].

Dans un chirographe du 9 mai 1504, il est échevin d’Ath, de Notre-Dame du Refuge, de Liessies et d’Arbre.

En 1506, le 7 mai, dans deux chirographes datés du même jour, sire Arnoul, prêtre, passe deux actes « du gré de Jehan Séjournet son frère marié et son droit hoir ayant enfant » [RUZ].

Est-il décédé peu de temps après ces derniers actes ? C’est vraisemblable car les comptes des années 1506-1507, de l’église Saint-Martin signalent la sépulture de Jean Séjournet [RUZ].

1.4.1.1.1 | Jehan Séjournet, qui suit V.