Degré 6

de Séjournet de Rameignies

32 Baron Albert de Séjournet de Rameignies peint par La Fort.jpg 33 Elisa Behaghel (à droite).jpg

degré 632 – Albert de Séjournet de Rameignies (baron 1881), ° Rameignies 19 juillet 1830, y † 6 mars 1903 dans sa 73ème année. Le service funèbre eut lieu en l’église de Rameignies le mercredi 11 mars suivant à 10 heures. Il fut bourgmestre de Rameignies. Propriétaire du château de Rameignies, il y fit exécuter d’importantes restaurations et fit notamment ajouter un second étage. Il fut décoré de la Croix civique de 1ère classe, chevalier de l’ordre de Saint-Grégoire le Grand et officier de l’Ordre du Christ de Portugal, x A) Gand 7 juin 1853, qui suit ; B) Gand le 7 février 1863 Valérie-Marie-Ghislaine van TIEGHEM de TEN BERGHE (1), ° Gand 3 mai 1837, y † 7 février 1908, fille du chevalier Pierre-Ghislain, ancien membre de la Chambre des Représentants, et de Célestine-Joséphine de LIMON (1).

degré 633 – Elisa Behaghel, °Ypres 25 avril 1829, †château de Rameignies 12 octobre 1860 à l’âge de 31 ans. Le service funèbre eut lieu en l’église de Rameignies le lundi 15 octobre suivant à onze heures. Elle eut six enfants : Fernand (x Gabrielle de Schietere de Lophem), Amédée, Léon (x Germaine Le Grand), Marguerite (x baron Fernand de Maere), Blanche (x Raoul van Hoobrouck ten Hulle, Raoul (x Marguerite Kervyn d’Oud Mooreghem). Les Behaghel sont issus d’une famille patricienne de Flandre française qui s’était fixée à Bailleul où elle occupa depuis 1650 des charges publiques (2).

Le tableau d’ascendance d’Elisabeth Behaghel s’appuie principalement sur les familles de Limon de Steenbrugghe, Diericx (de Ten Hamme), de Coussemaker, et de Tronzon. Ses aïeuls occupèrent des charges publiques, essentiellement dans la région de Bailleul, d’Ypres et de Gand : colonel de la garde de Bailleul (Jean-Pierre Behaghel, 1817), adjoint au maire de Bailleul (Pierre-Jacques Behaghel), capitaine de Dragons au régiment de Saint-Ignon, échevin d’Ypres (Jacques de Limon), greffier de la châtellenie de Bailleul (Pierre-Ignace Behaghel), échevin de Bailleul (Jean de Haene), échevin d’Ypres (Guillaume de Limon), président du Conseil de Flandre (Jean-François Diericx, 1782), président du magistrat de Bailleul (François-Romain de Coussemaker), grand bailli de Comines, haut justicier de la châtellenie de Lille (Florent Tronzon)

degré 6

1888 | Château de Rameignies

degré 6

__________

(1) descendante de Jeanne Séjournet (VII/1) et de Nicolas Benoît (> Livre de raison des Séjournet, tome III)

(2) Elisabeth, à droite sur le tableau

degré 6 degré 6

degré 634 – Charles Fontaine de Ghélin, éc., °château d’Herchies 10 juillet 1830, †Gand 11 avril 1904. Le service funèbre eut lieu en l’église Saint-Martin à Gand le lundi 25 avril suivant à 10 heures 30, suivi de l’inhumation dans le caveau de famille à Mons. Il fut bourgmestre de Vellereille-le-Sec et président du conseil de fabrique de l’église de Pipaix. Il habitait le château de Ghyssegnies en mai 1882, x Gentbrugge 15 septembre 1859

degré 635 – Eudoxie Le Fevere de Ten Hove, °Gand 8 février 1832, †Tournai 20 décembre 1910. Le service funèbre eut lieu à Tournai le vendredi 23 décembre suivant à 10 heures 30, suivi de l’inhumation dans le caveau de famille à Gentbrugge près de Gand. Elle eut un enfant, Lucie.

34 - Château d'Herchies (1).jpg

Château d’Herchies


Forgeur

36 Albert Forgeur à 18 ans (1863).jpg 37 Zoé Breuls 2.JPG

degré 636 – Albert Forgeur (baron), ° Liège 9 octobre 1845, y † 20 juin 1924. Docteur en droit de l’université de Liège le 2 août 1867, il prêta le serment d’avocat près de la Cour d’appel de Liège le 5 août 1867. Pendant plusieurs années il fut consul de Roumanie à Liège. Il fit partie du conseil d’administration de plusieurs sociétés :

36 - Passage Lemonnier avant 1910.jpg

– membre de 1869 à 1924 (en assurant également la présidence) du Comité de surveillance de la Société civile du Passage Lemonnier à Liège
– administrateur, puis président du conseil des charbonnages de Patience et Beaujonc à Glain-lez-Liège
– administrateur depuis sa fondation le 26 février 1907, puis vice-président des Charbonnages des Liégeois en Campinne, à Zwartberg près de Genk. Les premières tonnes de charbon y furent extraites en 1924. Dans la ‘Noordertuinwijk’, la commune de Zwartberg donna le nom d’Albert Forgeur à une de ses rues.
– administrateur des Tramways Liégeois administrateur des Papeteries de Marcq (Pas-de-Calais)
– président de la Société Anonyme liégeoise pour l’Achat et la Construction de maisons d’ouvriers. Cette société construisit à Liège un ensemble d’habitations au bas du quartier du Laveu, à un moment où celui-ci n’est pas encore fort urbanisé
– commissaire des Usines à zinc de Corphalie

Le 12 août 1888, il obtint augmentation d’armoiries, consistant en l’adjonction à celles concédées à son père en 1872, de celles dont les membres de sa famille faisaient usage aux siècles précédents, x Liège 26 juin 1872

degré 637 – Zoé Breuls, °château de Kéwith à Gellick 14 décembre 1841, † Liège 29 octobre 1886, dont sept enfants : Henry, Georges, Maurice (x Rosette de Savoye), Edgard, Adrien, Louise et Jeanne (x Charles de Borman). Armes : d’azur à la croix d’argent, accompagnée au premier canton d’une étoile à cinq rais du même; à l’écusson ovale également d’argent, chargée d’un lion de sable, couronné d’or, brochant en abîme sur la croix. L’écu sommé d’un heaume d’argent, grillé, colleté et liseré d’or, doublé et attaché de gueules, aux bourrelets et lambrequins d’azur et d’argent. Cimier:un croissant d’argent, surmonté d’une étoile à cinq rais du même

38 Lucien Smits.JPG 39 Marie Forgeur (baronne).jpg

degré 6

degré 638 – Lucien Smits, °château de Henne à Vaux-sous-Chèvremont 17 mai 1843, †Sclessin (Ougrée) 21 décembre 1904, ingénieur civil, x Liège 15 juin 1871

degré 639 – Marie Forgeur (baronne), ° Liège 17 avril 1840, y † 2 novembre 1928, dont Jeanne (x Paul Breuls de Tiecken), Alphonse, Lucienne et Jean. Armes : d’azur, à la fasce d’argent, accompagnée en chef et en pointe d’une étoile à six raïs du même. L’écu timbré de la couronne de baron et supporté par deux lions au naturel. Devise : ‘Lex – Lux’.


van de Kerchove

degré 640 – Amédée van de Kerchove, éc., °Tournai 6 mars 1840, †Froyennes 20 avril 1904, habitant le château du Quesnoy à Pottes, x Tournai 2 décembre 1865

degré 641 – Hyacinthe Cossée de Maulde, °Tournai 20 décembre 1838, †Pottes 20 mai 1927, dont Gusmar. Armes : d’azur au chevron d’or, accompagné en chef de 2 aigles et en pointe d’un lion du même, armé et lampassé de gueules.

degré 642 – Alexandre Deudon d’Heysbroeck, °Malines 23 octobre 1818, y †11 février 1879, écuyer, x Saint-Josse-ten-Noode 10 mai 1848

degré 643 – Victoire Scheppers, °Malines 24 octobre 1825, y †30 avril 1914. Ils eurent six enfants : Martial (x Berthe Estrix de Terbeeck), Louise (x baron Goswin de Spandl), Nathalie (x Louis Ysebrant de Lendonck), Adrien, Ursule (x Eugène de Radzitzky d’Ostrowick, baron) et Anne-Marie. Armes : d’azur à la fasce d’or, accompagné en pointe d’une étrille, le tout d’argent.


de la Kethulle de Ryhove

degré 644 – Amand de la Kethulle de Ryhove, éc., °Gand 21 février 1826, †Beveren-Waes 31 août 1883, peintre-amateur, x Beveren-Waes 10 octobre 1850

degré 645 – Sidonie de la Kethulle de Bolsele de Ryhove, °Gand 1 mars 1828, †Château de Molenberg à Beveren-Waes 20 janvier 1913, dont Werner et Godedroid (x Berthe Ysebrant de Lendonck).

degré 6

Retour de chasse
Amand de la Kethulle pinxit 1863
Collection Eric de Séjournet de Rameignies

degré 6

degré 6

Kasteel Molenberg

46 Chevalier Amédée de Schoutheete de Tervarent.jpg 47 Emma de Munck.jpg

46 Château de West-Veld.jpg

Château de West-Veld

degré 646 – Amédée de Schoutheete de Tervarent (chevalier) °Oostacker près de Gand (au château de West-Veld) 12 mai 1835, †Barzy-sur-Marne (Aisne, France) 22 avril 1891, gradué en lettres par diplôme du 12 septembre 1853, membre des états provinciaux de la Flandre-Orientale pour le canton de Saint-Nicolas dès le 28 mai 1860, et du conseil communal de cette ville dès le 26 janvier 1863, puis bourgmestre de Saint-Nicolas (Waes) et président du conseil provincial de la Flandre Orientale. Il fut conseiller de l’académie d’archéologie de Belgique et membre de plusieurs sociétés savantes du pays et l’étranger, l’un des fondateurs du cercle archéologique du pays de Waes, auteur de plusieurs publications historiques et archéologiques, dont :

– Notice historique et généalogique sur la maison des barons de Villers, en Condroz, descendant de celle de Warfusée (1861, 50 pages)
– Histoire de la maison de Schoutheete, du pays de Waes, issue de celle de van Zuylen, de Hollande (1861, 220 pages)
– Note concernant la maison Ysebrant (1862, 6 pages)
– Notice historique et généalogique sur la noble maison de ou van Gameren, originaire de Hollande (1863, 30 pages)
– Esquisse historique et généographique de la noble maison van der Sare, du pays de Waes, aujourd’hui éteinte (1864, 11 pages)

x Saint-Nicolas (Waes) 6 mai 1857 (xx Barzy-sur-Marne 14 mai 1890 Hélène-Thérèse Stuart Webb, °Londres 4 avril 1843, †Paris, veuve du baron de Bonnefoy)

degré 647 – Emma de Munck, °Saint-Nicolas 30 janvier 1830, y † 3 mai 1887, dont six enfants : Werner (x Laure Versmessen ; xx Jeanne Vander Belen), Arnold, Marie, Alix, Fernand, Romain (x Cécile de Terwangne), Hélène. Propriétaire du château de Moeland (voir photo ci-dessous) en 1866 (actuellement situé Hospitaalstraat à Saint-Nicolas), son mari fit ajouter dans l’aile droite l’impressionnante salle à manger néo-égyptien. Après le décès de leur mère, ses trois enfants vendirent Moeland le 29 mai 1888 (notaire Geerts) à des religieuses (Zusters van Liefde) pour 110.000 FrB. Elles le transformèrent en hôpital (Sint-Antonius). Armes : coupé: au 1 recoupé d’argent et d’azur, l’argent chargé de trois trèfles rangés de sable; au 2 d’or. Devise : Virtus et constantia.

47 Château de Moeland (Instituut Sint-Antonius, 1900).jpg


de Wilde d’Estmael

Armoiries de Wilde ancien.jpg48 – Gustave-Henri de Wilde, °Tirlemont 24 juillet 1808 (sa mère a 43 ans), †Budingen 10 juin 1893. On le disait très fortuné et propriétaire de plusieurs centaines d’hectares de terre. Il perdit toute sa fortune en vendant ses titres pour fonder une sucrerie à Budingen dans la ferme « Ter-Haegen ». Il y avait 2 fours, une machine de la force de 15 chevaux et 3 chaudières à vapeur. On y triturait jusqu’à 3 millions de betteraves par an. Il occupait 118 ouvriers et 42 ouvrières. Son entreprise échoua et il ruina les siens. Bourgmestre de Budingen. Très autoritaire et aigri par deux veuvages successifs, il rendit la vie difficile à son entourage (x Tirlemont 30 juin 1828 Marie-Thérèse Lebrasseur, °Tirlemont 2 février 1807, †1835, fille d’Antoine et de Marie-Elisabeth Braghettat), xx Budingen 28 octobre 1846 (tt. R.D. Henri-Mathieu Dewilde, G. Dewilde, A-E. De Wilde, M. Cypers) (le marié à 38 ans et la mariée 23)

49 – Marie-Mélanie Cypers, °Budingen 23 février 1824 (ss. Petrus Cleeren et Anna-Elisabeth Cypers), y †3 juin 1873 à 49 ans, dont trois fils : Jules (ingénieur des mines), Alphonse et Robert.

51 Château de Poteghem à Waereghem.JPG

50 – Joseph Verbrûgghen, °Aalst 17 septembre 1825, †Gentbrugge 27 septembre 1892, notaire à Alost de 1857 à 1884, x Waereghem 4 mai 1858

51 – Emilie Storme, °Waereghem 26 mai 1832, †château de Poteghem 9 juin 1908. Elle eut sept enfants, dont : Marie-Colette, Antoine (x Anne-Marie de Groote), Thérèse (x Camille Doutreligne), Joseph, Colette, Félix (x Marie Boulez), Sidonie (x Hubert de Craene).


van de Weijer

52 – Pieter-Willem van de Weijer, °Utrecht (Pays-Bas) 5 avril 1816, y †3 juin 1880. En 1837, le roi lui décerna ‘de zilveren legpenning’ au Tekenschool à Utrecht. Il devint membre de l’Académie royale des Beaux-Arts et fonda sa propre affaire en devenant graveur sur pierre. En 1868, il s’établit comme imprimeur-graveur et fit paraître à raison de une fois par semaine le premier journal catholique « De Maasbode ». Celui-ci parut en 1870 trois fois par semaine et quotidiennement en 1871. Il en était le copropriétaire avec deux autres personnes. En 1875, il inventa une nouvelle technique de reproduction sur pierre; il reproduisit ainsi les oeuvres de Duerer (gravées sur bois) qu’un musée allemand lui avait confié. En 1882, la firme porta comme entête : « Stoom- Boek – en Steendrukkery P.W. van de Weyer. Provinciale en Stadssteendrukkery- Boekdrukkery- Stereotypie- Galvano plastiek- Houtgravure- Bindery, Reproduktie van oude drukwerken zonder namaken of beschadigen van het oorspronkelyke », x Rotterdam 22 juin 1853

53 – Maria-Catharina-Elisabeth Mitschke von Freudenau und Jatna, °Rotterdam (Pays-Bas) 25 mars 1832, †Utrecht (Pays-Bas) 17 janvier 1906. Elle eut cinq enfants : Pierre-Guillaume, Johan (x Jenny Rutten), Emile (x Eugénie Tréo), Ignace (Catherine Goyaerts), et Christine.

54 Jules de Breyne x 55 Mathilde Jacobs Oostacker.JPG

27 de Breyne -  blason.jpg54 – Jules de Breyne, °Gand 9 janvier 1841, y †15 mars 1892, inh. Oostakker, obtint rectification de son état civil par jugement du Tribunal de Gand le 18 octobre 1881, il acquiert la nationalité belge, x Gand 25 août 1866

55 – Mathilde Jacobs, °Gand 14 juin 1837, y †12 mars 1880, inh. Oostakker, dont sept enfants : Auguste (x Jenny Diercxsens), Victorine (x Paul van Cutsem, notaire à Anvers; la première rencontre de Paul de Wilde et Jeanne van de Weijer s’est faite chez eux en 1914), Hubert († à l’âge de 8 ans), Anne (x Georges van de Poele), Léonie, Joseph (x Claire van de Poele, soeur de Georges), et Félix († à l’âge de 5 ans)


Fabri

degré 6 degré 6

degré 6

degré 656 – Charles Fabri, °Seny 27 avril 1808, y b 28 avril 1808, † Rochefort 5 novembre 1860, docteur en droit de l’université de Liège le 18 janvier 1833, avocat près de la Cour d’appel de Liège le 15 juillet 1833, en accomplissement d’un voeu il enseigna les humanités anciennes à l’Institut de Beauregard à Liège de 1834 à 1838, attaché au Ministère de l’Intérieur le 14 novembre 1839, puis à celui de la Justice, département des Cultes le 1 janvier 1841, proposé par le ministre Nothomb pour organiser l’enseignement primaire dans la province de Namur, il en est nommé Inspecteur provincial par arrêté royal du 4 mai 1843. A la mort de sa mère (1855), il hérita du domaine de Cens, seigneurie entrée dans sa famille du chef de son arrière-grand-père maternel, François-Guillaume de Bourguignon, seigneur de Cens et d’Odet, conseiller ordinaire du prince-évêque de Liège et bourgmestre de la Cité en 1781, x Rochefort 21 (22) septembre 1846

57 – Victoire Delvaux (de Fenffe), °Rochefort 19 janvier 1824, y † 13 juillet 1888. Veuve, elle acheta le 26 août 1875 aux héritiers de la famille Casaquy le château de Roumont sur Ourthe et 156 hectares pour 150 000 francs. Ce domaine est voisin de la propriété de Cens de feu son époux. A la mort de Victoire, la propriété passa à ses enfants et, après plusieurs partages, le château revint à Alphonse Fabri. Appelé aussi ‘Relais Casaquy’, il fut construit en 1764 le long de la chaussée Marie-Thérèse qui reliait Vienne à Bruxelles. Toutefois, Bertrand Maus de Rolley qualifie de légende l’histoire maintes fois relayée que ce lieu ait pu servir de relais de poste, même si la demeure fut construite en bordure de ‘li vî paveïe’ (la vieille pavée) [MAU1981]. Ils eurent : Victor (prêtre, curé de Serinchamps en 1875 et de Godinne en 1888), Alphonse, Caroline (x Oscar de Pierpont, échevin de Rochefort; il fit ériger à Rochefort, selon ses plans, le château ‘Le Davis’), Valentine (s.a.), Adelin (prêtre Jésuite, auteur de diverses publications et études historiques), Natalie (religieuse, dame du Sacré-Cœur de Jésus)

degré 6 degré 6

degré 6

degré 658 – Paul de Cartier, (baron 1869), ° Ixelles 14 novembre 1835, † Jette-Saint-Pierre 1 mars 1908, inh. à Auderghem, bourgmestre de Strombeek-Bever, propriétaire du château de Val Duchesse à Auderghem, commissaire de Belgique à l’exposition internationale du Havre en 1870, auteur de diverses publications économiques et historiques, officier de l’ordre du Nichan-Iftikkar de Tunisie, x Strombeek-Bever (Bruxelles) 27 février 1867

degré 659 – Idalie de Burtin d’Esschenbeek, °Bruxelles 24 décembre 1836, † Auderghem 9 novembre 1875, succombant en quelques instants à la rupture d’un abcès à la gorge, y inh., dont Alix, Marie et Josèphe. Armes : d’argent à la fasce ondée d’azur accompagnée de trois merlettes de sable, deux en chef et une en pointe.


d’Hoop

degré 6 degré 6

degré 660 – Jules d’Hoop, °Gand 1 avril 1825, y †13 novembre 1902, inh. à Gand, docteur en droit, juge de paix honoraire, x Courtrai 2 octobre 1855

degré 661 – Euphrasie Goethals, °Courtrai 9 février 1834, †Gand 19 octobre 1912, y inh., dont entre autres Paul (x Cornélie Daras de Naghin), Ernest (x Charlotte Henry de Frahan), Alfred (x Léontine Henry de Frahan), Emile. Armes : de gueules à trois bustes de pucelle de carnation, en face, vêtues d’azur, et chevelées d’or, posées deux en chef et une en pointe.

degré 6 degré 6

62 – René Liefooghe, °Bailleul (France) 27 avril 1838, y †23 novembre 1908, y inh., docteur en droit x Anvers 26 novembre 1872

63 – Reine-Benoîte Danneel, °Poperinghe 20 août 1838, †Bailleul 23 mai 1906, y inh.