Degré 10

de Séjournet de Rameignies

512 – Jacques IV Séjournet, °Blicquy 29 mai 1661, inh. à Blicquy 17 juin 1730, seigneur du Quesnoit, et après le décès de son frère aîné Charles, seigneur de Cantaraine, et suivant son épitaphe il est dit également seigneur de Gages x Ath (Saint-Julien) 26 avril 1692

513 – Elisabeth Ponthieu, °Ath, †22 septembre 1723, dont dix enfants : Marie-Anne, Jacques, Louis, Marie-Lembertine, Marie-Catherine, Marie-Isabelle (x Louis van der Maer), Jean, Marie-Louise, Marie-Thérèse et Marie-Catherine. Les Ponthieu sont issus d’une famille originaire de Picardie, qui s’établit à Ath au XVIème siècle.

514 – Jean-François de la Catoire de Blaton, bp Tournai (Sainte-Marie-Madeleine) 26 juin 1688 (susc : Jean Dupont et Anne Baudouin), †Blaton 4 août 1750, inh. le 5 août 1750 dans le choeur à Rameignies, écuyer. Il était seigneur de Blaton (qu’il releva le 13 février 1711), de Rameignies, de Marpent et Hergies – après son oncle Ghislain François, de Marcoing par le décès de son frère). Il vendit : Hergies, le 15 janvier 1727, à Jean-Dominique de Wolff, écuyer, et s’en déshérita le 20 du même mois. Le prix de vente fut de 14000 florins et 50 pistoles ; Marpent le 4 septembre 1728, avec déshéritance du 10, à Marie-Thérèse de Wintre. Prix de vente : 55200 florins ; Marcoing en 1748, à Marie-Françoise de France, baronne de Lapret, femme de François le Roy de Ville, et depuis comte de son nom ; x Cm Tournai 11 février 1722 devant le tabellion garde-notes J.J. Vinchent et le notaire P. Bonnet (12 février chez les Capucins; dont présents : le prieur, R.P. Anselme de Bastoigne et monsieur François-Mathieu Couvreur, avocat) (le rituel n’ayant pas bien été suivi pour cette union, il fut procédé à un mariage régulier dans l’église de Blaton, dès le 4 novembre 1722 avec comme témoins F.M. Couvreur et F. Hoyois)

515 – Anne Hoyois, bp Blaton 29 novembre 1699, y †14 février 1752, inh. le jour suivant à Rameignies, devant l’autel de Notre-Dame. Elle eut dix enfants : Marie-Anne, Philippe (Sous-Lieutenant au régiment de dragons wallons du prince de Ligne), Marie-Catherine, Jean (Lieutenant au Régiment de Ligne-dragons, seigneur de Blaton et de Rameignies) x Thérèse van Lathem, Ghislain (Capitaine au régiment de Ligne-infanterie, Maximilien, Marie-Catherine, Maximilien (Capitaine de grenadiers au régiment de Ligne-infanterie, Louis (licencié en droit, prêtre, chanoine de la Cathédrale de Tournai), Marie-Amélie.

516 – Charles-Louis de Roisin, bp Tournai 22 avril 1698, †22 juin 1772, inh. à Forest, le lendemain, écuyer, chanoine du chapitre de Notre-Dame à Tournai, par admission du 13 juin 1715, puis, après s’être démis de cette prébende, chevalier d’honneur au Parlement de Flandre à Douai du 7 mai 1734 au 22 avril 1770, il devint seigneur du marquisat de Roisin (composé des terres de Forest, du Parcq, de Bourg-à-Pont et de Warlaunois, sises en Hainaut), lors de la mort (après 1715) de son arrière-cousin le marquis Jean-François de Roisin (ce dernier était député de la Noblesse aux Etats du Comté de Hainaut, qui obtint par lettres du Roi Charles II du 5 mai 1686 érection des terres de Forest, Parc, Bourg-à-Pont et Warlaunois, situées en Hainaut en marquisat sous le nom de Roisin. Il était fils d’Alexandre et d’Alix de Hennin-Liétard. Il avait épousé Marie-Thérèse le Danois, fille de Charles, baron de Cernay et de Novion, grand-maréchal et premier vicomte héréditaire de Hainaut et de Marie de Noyelles. Ils eurent un fils, Philippe-François, marquis de Roisin, capitaine aux Gardes-Wallonnes en Espagne, et deux filles Marie-Thérèse et Marie-Françoise), x 9 mars 1731 (xx Lille 5 février 1746 Marie-Jeanne de Waignon, †27 avril 1762, âgée de 50 ans, dame de Lowes, fille de François-Guillaume, écuyer, seigneur de la Marlière, des Marissons, de Lowes, etc., député de la noblesse des Etats de Lille, maïeur de cette ville, et de Marie-Thérèse Hespel de Flencques)

517 – Joséphine-Victoire de Thiennes, bp Ere-lez-Tournai 1 juin 1703, †1734

518 – Charles-Urbain de Rets Brisuila de Chanclos, °Namur (bp Saint-Michel) 13 octobre 1686, †Bruxelles (Sablon) 19 février 1761 inh. à Lèves.  A quinze ans, il débuta, dans le Milanais, comme officier dans la carrière des armes et fut capitaine au régiment du duc d’Arenberg. Vers 1726, il est nommé colonel du régiment du prince Claude de Ligne, investi du commandement civil et militaire de la ville de Luxembourg. Par brevet du 17 janvier 1734, il est nommé Feld-wachtmeister en 1734. Il participa à la Guerre de Succession de la Pologne (entre Charles VI et Louis XV). L’armée du Prince Eugène opéra en Allemagne, en octobre 1735, à partir de Bingen sur le Rhin, en direction de la Moselle. Dans l’ordre de bataille, Chanclos figure comme adjoint au Prince de Lippe, ayant à sa disposition un groupement de six bataillons. Avec ces troupes et un régiment de dragons, il fut chargé d’améliorer les communications en direction de Simmern: les pentes et forêts du Hunsruck rendaient, en effet impossible le passage de l’artillerie et du train. Cependant, les Français contraignirent le Prince Eugène à la retraite. Les évènements décisifs de la guerre allaient se passer en Italie. Par brevet du 8 mai 1738, il est nommé feld-maréchal lieutenant et en 1739, il signe plusieurs ordonnances comme commandant de la ville et du duché de Luxembourg avec le titre de Chambellan de S.A.R. le Duc de Toscane. Nommé général de bataille au service impérial en 1740.

Par LP du 18 juin 1741, il est élevé à la dignité de Comte pour lui, ses hoirs et successeurs. En 1742, il est nommé gouverneur d’Ostende.

degré 10

27 juin 1743 | Bataille de Dettingen

Cela ne l’empêcha pas d’être appelé à participer à la campagne d’Allemagne en prenant un commandement, dans les rangs de l’armée dénommée de la Pragmatique Sanction, qui, sous les ordres du roi Georges II d’Angleterre, comportait aussi des contingents des Pays-Bas. Opérant sur le Main, cette armée obtint le 27 juin 1743 la victoire de Dettingen et atteignit Worms sur le Rhin. Dans l’ordre de bataille, le général Chanclos figurait subordonné directement au Feldmarchall duc d’Aremberg. Dès le 6 août 1745, il subit, en tant que gouverneur de la place d’Ostende, le siège des Français. La garnison d’Ostende se composait de cinq bataillons anglais et d’un seul bataillon hollandais; à cela venaient s’ajouter deux compagnies autrichiennes sans compter les canonniers. Après une bataille longue et rude, il signa le 24 de ce mois, une capitulation honorable. Le comportement du Gouveneur d’Ostende au cours de ces journées difficiles a été hautement appréciée : la suite de sa carrière en est la preuve.

Quelques années plus tard, le commandement des troupes des Pays-Bas, qu’exerçait aussi le Maréchal de Koenigsegg, fut confié ad interim au Comte de Chanclos, qui venait d’être élevé au grade de Commandant de l’artillerie, grade immédiatement inférieur à celui de Feldmarchall. Lors du siège de la ville de Bruxelles, il fut directement subordonné au général van der Duyn. Après la prise de la ville par les Français, le Comte de Chanclos résida en sa seigneurie de Lesve, où il fut prisonnier sur parole. A l’intervention du Duc de Cumberland, il fut échangé contre les généraux français Leuth et Polignac, faits prisonniers par un parti de hussards au début de juin 1747 entre Namur et Bruxelles.

Nommé par LP de l’Empereur François datées du 3 juillet 1754 Feldmarschall soulignant en des termes élogieux, les longs services rendus par ce soldat au cours de dures guerres, grâce à ses qualités de jugement, à sa bravoure et à son expérience (le même jour l’Impératrice reconnaissait, en des termes identiques, le dévouement à sa personne, de son loyal sujet des Pays-Bas). A la mort du Duc d’Aremberg, il fut appelé à succéder à celui-ci dans le commandement en chef des troupes aux Pays-Bas. Il vint se fixer à la Cour de Bruxelles. Il habita l’hôtel qu’avaient successivement occupé le Comte de Hornes, le Prince de Salm et le Ministre des Provinces Unies, au Haut Sablon, face à la gracieuse fontaine érigée par Lord Ailsbury en l’honneur de Marie-Thérèse. Sa longue carrière militaire s’achevait au poste suprême, dans le calme de la paix. Mais au lendemain de son élévation à cette position élevée, il fut frappé par une infirmité qui ne le quitta plus et l’empêcha d’exercer en fait ses fonctions.

Après tant d’années d’activité consacrées au Service, le Maréchal de Chanclos put enfin s’occuper, sans doute, de ce fief de Lesve dont il était devenu seigneur dans sa jeunesse. Il se rendit acquéreur de la seigneurie voisine de Bois-de-Villers, à la lisière de la Forêt de Marlagne. Il fit d’autre part tracer par un élève de Lenôtre les plans du jardin français de sa demeure champêtre. Il fit aussi don du terrain nécessaire pour la construction d’une nouvelle église à Lèves (ou Lesve), x Luxembourg 1736

519 – Ludvine du Bost-Moulin, °1710, †Bruxelles (Sainte-Gudule) 17 août 1785, baronne d’Esch, dame de Mont-Saint-Jean, Brandenbourg, Millendahl et Strassen. Elle fut dame du palais de l’Impératrice Marie-Thérèse. Elle fut choisie le 12 septembre 1768 comme Grande Maîtresse de la Cour de Vienne, et honorée le 3 mars 1769 de l’Ordre de la Croix Etoilée (= ordre noble créé à Vienne à la suite de l’incendie du palais en 1668 : un coffret contenant une relique de la Vraie Croix ayant échappé au feu). Après la mort de l’Impératrice, l’Empereur Joseph II vint, lors d’un séjour à Bruxelles en 1781, la visiter: il n’aimait pas l’étiquette et se plaisait à se rendre en simple frac, avec un carrosse de remise, chez les dames de l’aristocratie bruxelloise pour se mêler au cercle de leurs invités. Elle eut cinq enfants: Anne-Léopoldine (honorée de l’Ordre de la Croix Etoilée, x Henri du Fourneau, comte de Cruyckenbourg), Marie-Josèphe (dame d’honneur, d’abord à la Cour de l’Impératrice Reine, ensuite auprès de l’Archiduchesse Elisabeth dans le Wurtenberg), Charlotte (dame Chanoinesse du Monastère du Berlaymont), Lamoral (colonel au régiment d’infanterie du Duc Charles de Lorraine), Marie-Françoise (qui suivant le Tsar Alexandre fut l’une des plus jolies au Congrès de Vienne, x comte Nicolas Esterhazy) et Françoise.

520 – Jean-François de Saint-Loup, °Pont-de-Veyle (Ain) 27 août 1713

521 – Claudine Fantin

522 – Claude Burtin, vigneron, tonnelier, x Charnay-lès-Mâcon 14 juin 1734

523 – Philiberte Cochet

524 – Léonard de Lamberts, °1685, †1765, chevalier du Saint-Empire, seigneur de Cortenbach, Eenraede, Vaelsbroeck, de la vicomté de Montenaken, premier bourgmestre d’Aix-la-Chapelle, membre du grand et du petit Sénat de cette ville de 1724 à 1758 (x 1708 Anne-Emerentine, baronne de Surlet, †12 mars 1714, dame héritière de Bergilers et de Trayneau, fille de Maximilien, baron de Surlet et du Saint-Empire, seigneur de Trayneau et de Bergilers, l’une des douze pairies du comté de Namur, et d’Angèle de Horion) xx château de Cortenbach 13 mars 1716

525 – Marie-Georgine, comtesse d’Aspremont-Lynden et du Saint-Empire, dame de Crèvecoeur sous Herve, Terkeelen.

526 – François-Maurice, baron de Veyder-Malberg, °Julich 29 avril 1699, †Malberg 16 octobre 1764, seigneur de Malberg, d’Obersche, Mehr, Bettenfeld, Heyer et d’Hobenfelz, grand bailli de Neubourg, créé baron par l’empereur Charles VI par LP du 10 janvier 1732 x Cm château d’Ansembourg 24 janvier 1723

527 – Marie-Thérèse de la Neuveforge (ou de Neufforge), °Arlon 11 décembre 1704 (susc : Charles-Albert de Bettenhoven; et Marie-Jeanne de Bettenhoven, sœur de Charles-Albert), † Malberg 22 février 1773

528 – Ignace Behaghel, °Morbecque 11 octobre 1696, †Bailleul 8 juillet 1775, Premier Conseiller et Subdélégué de l’Intendant de la ville et châtellenie de Bailleul, puis avoué de cette ville, aïeul de l’écivain Marguerite Yourcenar, née Cleenewerck de Crayencour (1903-1987) x Bailleul 13 novembre 1729

529 – Marie-Anne van den Walle, °Bailleul 12 janvier 1699, y †25 mars 1783, aïeule de l’écivain Marguerite Yourcenar, née Cleenewerck de Crayencour (1903-1987).

530 – François-Romain de Coussemaker, °Bailleul 8 août 1698, y †10 mars 1774, président du magistrat de Bailleul, aïeul de l’écivain Marguerite Yourcenar, née Cleenewerck de Crayencour (1903-1987) x Bailleul 6 septembre 1732

531 – Marie-Jeanne Sennesael, °Bailleul 10 mai 1699, y† 1 avril 1774 à 75 ans, aïeule de l’écivain Marguerite Yourcenar, née Cleenewerck de Crayencour (1903-1987).

532 – Jean de Haene

533 – Catherine Dauwins

534 – (Galland)

535

536 – Guillaume de Limon, °Furnes 28 décembre 1681, †château de Gyverinckhove (près de Furnes) 24 septembre 1727, écuyer, échevin, conseiller pensionnaire et greffier de la ville et de la notarie de Furnes. Il fut le dernier châtelain de Gyverinckhove, ce château près de Furnes, appartenant aux Limon depuis 1590 par succession de la famille de Blonde x Ypres (Saint-Nicolas) 3 avril 1713

537 – Isabelle Merghelinck, °Ypres 27 novembre 1692, y †1 septembre 1726.

538 – Jacques-François de Tronzon, écuyer, seigneur de Steenhuyse, Fichaubois. Il fut échevin d’Ypres. Il fut créé chevalier du Saint-Empire pour lui et ses descendants mâles, avec décoration, confirmation et approbation d’armes et la permission de faire précéder son nom de la particule de par LP de l’empereur Charles VI du 16 mars 1714 x Ypres (Saint-Jacques) 20 juin 1715

539 – Isabelle de Carpentier, °Ypres, bp Saint-Martin 30 janvier 1688. 

540 – Charles-Balthazar Diericx de ten Hamme, dit le Boiteux, chevalier, °Alost 23 octobre 1690 ss. Dus Carol-Balth. De Bremaker, Josina Ballius), y † 16 août 1760 à 70 ans, receveur de la ville d’Alost y x 23 décembre 1720 (tt. Joes-Rogerius Cayman, Joannes Diericx)

541 – Justine-Maximilienne Cayman, bp Alost 30 décembre 1692 (ss. Marcus v.d. Brande, Josine Caymans), y †24 janvier 1784

542 – (Veltganck)

543

544 – Nicolas Fontaine, bp Mons (Saint-Germain) 18 septembre 1659, y † (Sainte-Waudru) 18 septembre 1717, seigneur de Brasenne au Tombois et de Ghelin, licencié ès lois, receveur du chapitre de Sainte-Waudru x Cm 27 avril 1685

545 – Jacqueline Grart, †Mons (Sainte-Waudru) 18 juin 1736

546 – Jean-François de Braine, °Mons 26 mai 1692

547 – Marie-Jeanne Evrard, °Mons 25 juillet 1687

548 – Gaspar Caroly, capitaine d’une compagnie de bourgeois de Mons

549 – Marie-Anne Ghislain

550 – Jean-Dominique de Behault, bp 9 septembre 1678, †(de Saint-Germain) 13 avril 1748 x (Saint-Germain) 6 septembre 1725

551 – Marie Brasseur, †7 février 1767.

552 – Pierre Fontaine, bp Mons (Saint-Germain) 16 mai 1687, †Mons (Sainte-Waudru) 19 février 1741, licencié ès lois, avocat au conseil souverain de Hainaut. Il était fils de Nicolas (= 544) x Louvain 2 juin 1712

553 – Marie-Isabelle van Buggenhout, †Mons (Sainte-Waudru) 11 novembre 1752.

554 – Jean Fontaine, °Mons 11 septembre 1690, y † (Sainte-Waudru) 21 avril 1740, seigneur de Rombise du chef de son épouse, licencié ès lois, avocat au conseil souveraine de Hainaut, capitaine d’une compagnie bourgeoise. Il était fils de Nicolas (= 544) x Mons (Sainte-Waudru) 4 juin 1759

555 – Marie-Thérèse Lison, °Mons 18 juin 1689, y † (Sainte-Waudru) 4 juin 1759, dame de Rombise, Joncquoy, Thiéblain. Elle était la dernière de sa famille.

556 – (Largillière)

557

558 – (du Cornet)

559

560 – Louis-Ignace Le Fevere, °Audenaerde 20 octobre 1673, y † 15 février 1738, inh. dans l’église de Sainte-Walburge, seigneur de Tenhove, de Terbeke, de Forest, de Cleenbecque, de Terbempst, licencié ès lois à l’université de Louvain le 12 mars 1699, conseiller receveur général héréditaire de la haute et basse châtellenie d’Audenaerde en 1703, haut-échevin de la ville d’Audenaerde de 1711 à 1725, il fit démolir pour cause de vétusté le château de ten Hove x avril 1719

561 – Barbe Odemaer, °Audenaerde 24 juin 1685, y †31 janvier 1768, elle obtint, ainsi que ses enfants, après la mort de son époux, le 12 février 1752 de l’impératrice Marie-Thérèse des LP de noblesse avec rétroaction

degré 10 degré 10

562 – Jacques-Ferdinand van der Sare, †1745, seigneur de Maneghem, Hoogcamere, Blaesveld, grand bailli du Pays de Waes

563 – Isabelle-Cornélie Hujoel, °1711, †1786, dame et baronne de Blaesveld.

564 – Guillaume-Dominique du Bois dit van den Bossche, °Bruxelles (bp Sainte-Catherine) 7 août 1704, †10 décembre 1786, éc., seigneur de Hoogcamere, ten Dorent, ter Scharent, licencié de l’université de Louvain (x MarieThérèse de Landmand, °23 novembre 1706, †Gand 19 avril 1729, dame de Notax et Weghewalle, fille du chevalier Charles-Rudolphe, seigneur de Notax et de Marie-Thérèse van der Piet) xx 7 juin 1740

565 – Marie-Louise van der Haeghen, °Rotselaer 2 mars 1742, †Gand 29 novembre 1742, baronne héritière d’Herdersem et de la seigneurie de Meere enclavée dans Vosselaere (x 1730 Ignace-François de La Tour et Taxis, †16 août 1737, seigneur de Baleghem, fils naturel, légitimé en 1717, du prince Ignace-Lamoral, comte de La Tour, Valsassine et Taxis et de Marie-Louise Rodriguez d’Evora y Vega)

566 – Gilles Rooman, °Gand 25 mai 1696, †7 septembre 1789, âgé de 93 ans, nommé conseiller du conseil de Flandre par LP du 17 octobre 1732, et l’année suivante conseiller ordinaire du même conseil. Il siégea pour la première fois en 1732 (x Livine de Vadder, fille de Liévin et d’Isabelle van Doorneseele) xx Gand 30 avril 1730

567 – Livine Ramondt, †16 juillet 1766

568 – Antoine d’Hoop, °Gand 1708, y† 1786

569 – Thérèse-Françoise Raparlier, °Gand 1708, y† 1786

570 – Jean-Baptiste Danneels, °1700, seigneur de Synghem ten Brande, capitaine de la garde bourgeoise. Il cèda la seigneurie de Synghem ten Brande et de ter Beken à Antoine-François d’Hoop (

571 – Adrienne-Louise Marius, °1708, †1770, famille noble d’origine romaine, dont l’arrière-grand-père Louis Marius était auditeur général de la légation apostolique du Rhin et conseiller de S.E. l’Electeur de Trèves.

572 – Pierre-Louis van Alstein, bp (Saint-Bavon) Gand 1 août 1706, y †17 juillet 1778, seigneur de Peteghem, Radepas, haut pointre de la châtellenie d’Audenaerde, greffier héréditaire de la seigneurie de Saint Bavon à Gand. Anobli par LP du 17 janvier 1771 x (xx 2 décembre 1758 Jeanne-Thérèse Elbo, °1711, †1780, s.p., fille de Pierre, receveur des exploits du Conseil de Flandre et de Marie-Josèphe van Bouchoute)

573 – Marie-Marguerite de Clercq d’Hurtebise

574 – Josse Neyt, °ca 1695, †1779, premier official des Etats de Flandre

575 – Jeanne-Françoise van Coppenolle (xx Daniel van Coppenolle)


Forgeur

576 – Pierre-Joseph Forgeur, °Liège, bp (Notre-Dame-aux- Fonts) 21 février 1708, y †30 septembre 1768, drapier, habitant place Saint-Barthélemy à Liège y x (Saint-Thomas) 4 février 1732

577 – Marie-Aleyde Dallemagne, bp Liège 31 août 1704, y †9 janvier 1781.

578 – Nicolas Donnay

579 – Catherine Guinotte

580 – (Humblet)

581

582 – (Collinet)

583

degré 10

584 – Simon Dupont, bp Liège (Saint-Adalbert) 4 janvier 1678, marchand rue d’Avroy à Liège (x N. N.) xx Saint-Martin-en-Ile 30 janvier 1711

585 – Marie Mary

586 – Jean de Marteau, dit chevalier de Marteau, °Theux 22 juin 1718, y †13 avril 1802. Il était jurisconsulte, haut forestier et haut gruyer héréditaire de la Porallée et commune Saint Remacle après son frère par relief du 11 novembre 1789, bourgmestre de la ville de Theux en 1755, 1756, 1757, 1761 et 1762 x Theux 4 février 1743

587 – Catherine-Françoise de Boniver, bp Theux 29 mars 1723, y †20 novembre 1786, sa cousine germaine.

588 – Jacques Joseph Fabry

589 – Marie-Madeline Hebronvaux, °Visé 18 juin 1694

590 – François Barthélemy Bertoz, °Liège 21 janvier 1700, y† ca 1775 x 1730

591 – Catherine Willems, °Liège 27 mai 1718, y† ca 1740

592 – Lucas III Breuls, bp Maastricht (Sainte-Catherine) 20 février 1663, †Wyck-Maastricht 4 juin 1737, inh. le 6 juin 1737 aux côtés de son épouse, dans le chœur de l’église paroissiale de Saint-Martin à Wyck. Il releva le métier des Merciers, il paya en 1694 la moitié des droits, il loua une maison sise à Wyck, près du pont sur la Meuse, appelée den gulden Wagen, le 21 mars 1703 il loua une maison sise à Wyck, près du pont appelé l’Ange doré, il fut propriétaire d’une maison à Wyck, rue Droite Het Juden Hoofd, héritée de son père, et aussi une autre à Maestricht qu’il loua à Simon Nypels x Wyck (Saint-Martin)8 janvier 1696

593 – Jeanne-Marie Deumens (parfois Damen, Daemen, Duymen)

594 – Jean-Egide Gérardi, bourgeois de Maestricht, qui acheta en 1681 le métier des Merciers, et exerçait la profession de pharmacien

595 – Catherine Graven, †18 novembre 1755, d’une famille originaire de Maestricht.

596 – (Musch)

597

598 – (Piton)

599

degré 10

600 – Arnold Tiecken, °château de Hamal (paroisse de Russon). 11 avril 1685, haut maïeur et bourgmestre de Tongres x Maastricht 22 janvier 1726

601 – Elisabeth van der Smissen, °Maastricht (bp à Saint-Jean le 12 décembre 1702)

602 – Walter Kempeneers, licencié ès lois, ancien bourgmestre de Tongres

603 – Marie-Claire van Hamont

604 – (van Muysen)

605

606 – (Randaxhe)

607

608 – Jacobus Smits, bp Valkenswaard 20 janvier 1725, †Mierlo 2 octobre 1779, meunier à Mierlo x Dommelen 15 juillet 1753

609 – Elisabeth Vermeulen, bp Dommelen 21 juillet 1722, †Mierlo 18 novembre 1787, originaire de Bois-le-Duc (s’Hertogenbosch).

610 – Jean-Jacques Janssen

611 – Elisabeth Sledde

degré 10

612 – Guibert van der Straeten, °Hasselt 16 mai 1738, †23 juillet 1791 x Turnhout 18 juin 1770

613 – Françoise Swaen, †22 janvier 1816.

614 – Frédéric Cox, °Hasselt 23 mars 1722, y †20 septembre 1799, seigneur de Rapertingen dont il releva le fief à la salle de Curange le 24 mars 1792, fut secrétaire de la Haute Cour de Justice du comté de Looz à Vliermael et bourgmestre de Hasselt en 1752 et 1753 x 30 décembre 1754

615 – Marie-Catherine van den Dweye, °Hasselt 3 avril 1735, y †3 février 1829.

616 = 608 (Jacobus Smits)

617 = 609 (Elisabeth Vermeulen)

618 = 610 (Jean-Jacques Janssen)

619 = 611 (Elisabeth Sledde)

620 – (Merkx)

621

622 – (Donkers)

623

624 = 576 (Pierre-Joseph Forgeur)

625 = 577 (Marie-Aleyde Dallemagne)

626 = 578 (Nicolas Donnay)

627 = 579 (Catherine Guinotte)

628 = 580 (Humblet)

629 = 581

630 = 582 (Collinet)

631 = 583

632 = 584 (Simon Dupont)

633 = 585 (Marie Mary)

634 = 586 (Lambert-Jean de Marteau)

635 = 587 (Catherine-Françoise de Boniver)

636 = 588 (Fabry)

637 = 589

638 = 590 (Bertoz)

639 = 591


van de Kerchove

640 – Charles-Norbert van de Kerchove, °Gand 25 décembre 1711, y bp (Saint-Sauveur) 26 décembre 1711, †Tournai (Madeleine) 10 novembre 1778 inh. aux Carmélites, seigneur de Van der Hulst, x Tournai (Madeleine) 13 juillet 1732

641 – Alexandrine de Pape, °Tournai (Madeleine) 25 juin 1703, y † (Madeleine) inh. le 14 juillet 1764, dame d’Hallebast.

642 – François de Ayassasa, °26 mai 1714, †25 juillet 1757, reconnu comte d’Orroir le 3 avril 1745, mayeur des échevinages de Tournai, grand prévôt de Tournai x 29 avril 1742

643 – Marie-Françoise le Vaillant de Waudripont, °17 octobre 1714, †19 novembre 1780.

644 – Nicolas-Bernard de Formanoir, °1698, seigneur de la Cazerie et de Piedvoie (x Jeanne del Fosse, fille de Nicolas, baron d’Espiennes, seigneur de la Locquerie) xx

645 – Marie-Thérèse Jacquerye

646 – Dominique de Gouy, °1715, chevalier, seigneur du Broquet, d’Anseroeul et de Grand-Croix, échevin de Tournai en 1752 x Tournai 17 janvier 1740

647 – Marie-Madeleine Hoverland du Carnois, bp Tournai 15 juillet 1720, y †26 janvier 1775

648 – (Tirant)

649

650 – (Mansorret)

651

652 – Denis van Rode, °Tournai bp (Sainte-Marie-Magdeleine) 18 octobre 1724, y †30 mars 1811, écuyer, seigneur de Beauterre à Grandmetz et de Warelles à Ramegnies-Chin, trésorier héréditaire de Tournai et du Tournaisis x Tournai (Saint-Brice) 7 janvier 1747

653 – Amélie-Thérèse de la Hamaide, °Tournai bp (Saint-Brice) 1 octobre 1725, y † (Saint-Nicolas) 1 août 1773.

654 – (Remy de Cantain)

655

656 – Chevalier Charles-Antoine Cossée, °Mons (bp Saint-Germain) 10 septembre 1701, y †3 septembre 1753, seigneur de Semeries, de Cordes, de la cour d’Abaumont, etc., châtelain de la ville et châtellenie d’Ath. Il obtint de la reine Marie-Thérèse par LP datées du 6 juillet 1743, concession du titre personnel de chevalier. Il acquit en 1750 de Claude-Joseph Fariaux, vicomte de Maulde, la terre de Maulde, érigée en vicomté en 1679. Il avait relevé Baudringhien, le 13 octobre 1743 x Ath 13 juin 1727

657 – Marie-Thérèse de le Tenre, °Mons 13 juin 1695, y †21 juin 1739.

658 – Jean-Baptiste de Pestre, marchand de toiles en gros à Ath puis fermier général des moyens courants de la province de Hainaut. Il eut deux filles : Marie-Hélène et Marie-Antoinette x Ferdinand Pollart d’Hérimez.

659

660 – François Bouchelet, bp Valenciennes 11 septembre 1719, y †28 mai 1796, écuyer, seigneur de Vendegies-au-Bois, Beaurain, etc., consul des marchands à Valenciennes, conseiller-secrétaire du roi près le parlement de Flandre le 3 avril 1761, bénéficiaire de lettres de vétérance le 24 juillet 1782 x 16 septembre 1747

661 – Marie-Philippine Lambert, °1722, †Valenciennes 24 février 1750.

662 – Ferdinand d’Esclaibes, †château de Clairmont 20 janvier 1762, chevalier, comte de Clairmont, seigneur d’Inchy-en-Cambrésis, Beaumont, Prayelle, Peruwelz-les-Busigny, etc. x château de Noyelles-sur-Selles 23 octobre 1745

663 – Marie-Anne de Carondelet de Noyelles, °10 septembre 1724, †Condé-sur-l’Escaut 24 novembre 1804, dame d’Odomez, Campagne-lez-Hesdin, Sarteau, Baudoux et des Blonderies (xx 1773 Esprit de Ricard, officier au régiment de Béarn, fils d’un président à la cour souveraine d’Avignon, s.p.).

664 – Dominique de Wolff, °Mons, bp Saint-Germain 25 février 1713, y † (Sainte-Waudru) 14 juillet 1782, seigneur de Maffles, enseigne au régiment de Ligne infanterie, licencié ès lois, avocat, puis conseiller au conseil souverain de Hainaut x Cm 10 octobre 1740 et religieusement à Mons (Sainte-Waudru) 19 mars 1741

665 – Marie-Rose Daelman de Wiheries, bp Mons (Saint-Germain) 23 mars 1713, y †19 mars 1774, sa cousine. Ils firent leur avis de père et de mère le 30 octobre 1752.

666 – Eleuthère Jacquelart, bp Tournai 25 février 1725, y †3 mai 1771, docteur en médecine, administrateur de la pauvreté générale x Tournai 13 février 1747

667 – Marie-Anne Cresteau, †Tournai 3 novembre 1753

668 – Charles-Joseph d’Ysembart, °1698, †1782, seigneur de Wreichem, des Bucailles, de la Cocquerie, de la Possarderie, échevin de Tournai en 1724 et 1731, conseiller au siège royal du bailliage de Tournai pendant 42 ans, jubilarisé en 1773

669 – Marie-Madeleine de Lobel, °1702, †1762

670 – Denis-Louis Ponthieure de Berlaere, seigneur de Neervelp (x N. N.) xx

671 – Marie Pasquier

672 – Antoine Deudon, †Bruxelles (Notre-Dame de la Chapelle) 29 mai 1748, lieutenant veneur de Brabant, fut anobli par LP du 25 février 1741, avec permission d’assumer les armoiries de la famille de sa mère Vaultier dit Beauregard x Mons 1706

673 – Marie-Anne de Noeufbourg, †Bruxelles (Notre-Dame de la Chapelle) 11 décembre 1748

674 – Bernard van de Zype, †22 février 1735, inh. à Saint-Jean, licencié ès droits, échevin de Malines x 1718

675 – Isabelle Havens, †Louvain 20 septembre 1755, inh. à Saint-Pierre

676 – Antoine de Meester, °Malines 18 mars 1696, †6 septembre 1749, échevin et trésorier de la ville de Malines x 25 juillet 1723

677 – Anne-Marie Hillema, °Malines 18 décembre 1695, y †17 juillet 1725. Ils furent tous deux inh. à Notre-Dame sous une pierre portant leurs armoiries

678 – François Mols, °Anvers 23 janvier 1687, †16 juillet 1746, échevin d’Anvers (x Marie-José de Wael) xx Anvers 17 avril 1721

679 – Marie Auvray, °26 janvier 1695, †4 juillet 1757.

680 – Bernard-Rombaut van den Wiele

681 – Anne-Catherine van Eyck

682 – (Scheppers)

683

684 – Jean-Louis Husmans, °Enghien 1666, y †13 décembre 1718, écuyer, seigneur de Merbois en 1698, receveur du chapitre de Sainte-Waudru au quartier d’Enghien x 17 février 1700

685 – Marie-Pétronille de Steenhault, bp 18 septembre 1673, †Enghien 14 juillet 1737 tous deux inh. en l’église de Saint-Nicolas à Enghien.

686 – Jacques van Aken, seigneur de Heysbroeck, avocat au Grand Conseil de Malines, chef-doyen à Malines, anobli par LP du 4 février 1756 par l’impératrice Marie-Thérèse

687 – Catherine Pauwens

688 – Jacques Scheppers, °1699, †1735

689 – Marguerite Verhocht

690 – Jean-François Poullet, °Malines 22 septembre 1684, bp Saint-Pierre et Paul, †4 mai 1768, seigneur de Steenwinkel, doyen du serment des arquebusiers en 1725 et 1739 (x juin 1716 Barbe Brants) xx Malines (Notre-Dame) 25 janvier 1720

691 – Marie-Catherine Joostens, °14 juin 1701, †20 août 1750. Les époux gisent dans l’église de Notre-Dame à Malines, au pied de l’autel de la Sainte-Vierge, sous un marbre orné des armes accolées de Poullet et de Joostens

692 – Gilles Estrix, bp Malines (Saint-Rombaut) 14 septembre 1690

693 – Antoinette-Thérèse Bosselaer, bp Notre-Dame 21 novembre 1688, †10 octobre 1746

694 = 688 (Jacques Scheppers)

695 = 689 (Marguerite Verhocht)

696 – Pierre van den Nieuwenhuysen, °Malines 13 février 1664, y †aux Baillies de fer 1 février 1741 inh. à Saint Rombaut. Venant de Bois-le-Duc, il se fixa aux Baillies de Fer, à Malines, dans la maison de Lammerenberg x Malines (Notre-Dame) 23 novembre 1704

697 – Catherine Stockelmans, bp Oirschot 15 octobre 1685, †Malines (Saint Rombaut) 20 mars 1763

698 – Pierre-Isaac de Ridder, °Malines 25 juin 1687

699 – Anne Hendrickx

700 – (de Drijver)

701

702 – (Robbroeck)

703


de la Kethulle de Ryhove

704 – Adrien, aliàs François de la Kethulle, °Gand 18 mars 1678 x (xx Claire-Eugénie de Glarges, veuve de Jean-François Havet, fille d’Antoine-Léopold, second bourgmestre d’Ath en 1679 et de Marie-Thérèse Horion)

705 – Louise-Thérèse de Haynin Wambrechies

706 – Louis-François Thyerin, seigneur des Clefs à Vrasene, de Belsele à Haasdonck et de Rodemeer à Lede. Il est également propriétaire du meierij de Saint-Gilles à Vrasene, qu’il loua. Il appartient à une famille qui comptait, depuis 1583, plusieurs greffiers et haut-échevins du Pays de Waes

707 – Jeanne-Petronille van Leemput (ou van Leemputte). Elle possédait en 1747 plusieurs maisons à Gand, des bois à Adegem et Waarschoot, une ferme à Roosebeke et une à Saint-Baafs-Vijve.

708 – Ildephone-Ferdinand van der Bruggen, °Gand et bp Saint-Michel 4 février 1668, †22 septembre 1752, seigneur de Maesboone, conseiller assesseur du mont-de-piété de Bruxelles par patentes du 28 mai 1705, puis par patentes du 12 décembre suivant, conseiller au conseil de Flandre x Cm château de Broucke dans Wielsbeke 6 avril 1719

709 – Thérèse-Françoise de Crombrugghe, †Gand 4 janvier 1766, inh. à Saint-Bavon.

710 – Jean-Baptiste van de Woestyne, °Gand (bp à Saint-Martin) 20 novembre 1701, †25 août 1778, écuyer, seigneur de Rooborst et de Gracht x Gand 2 février 1732

711 – Marie-Anne Maelcamp, sa cousine germaine.

712 – François Schoorman, °Gand 29 septembre 1676, y †21 février 1746, seigneur de Hagebucx, d’Emsrode, de Ten Bennynghem après son frère, huitième échevin de la Keure de Gand de 1721 à 1725, cinquième des Parchons de 1725 à 1727, puis de 1731 à 1734; premier échevin de la Keure le 8 juin 1734, continué comme tel du 28 septembre 1735 à 1739, deuxième de la Keure de 1739 à 1743, et député de la ville de Gand aux Etats de Flandre x Gand 20 janvier 1702

713 – Jeanne-Thérèse Biellet, °Gand, y †31 octobre 1728

714 – Jean-François della Faille, °Gand 22 avril (bp 27 avril à Saint-Michel) 1688, y † (en son hôtel Ravestein) 15 mai 1761, inh. dans le caveau familial au chœur de l’église Saint-Michel. Il fut seigneur d’Assenede (avec haute, basse et moyenne justice s’étendant sur Wachtebeke, Wynckel, Zelsaete, Ertvelde), d’Eecloo (avec les trois degrés de justice, libre chasse, voghelryes et pêche, droit de plantation dans les rues, héritage des bâtards, etc). Il possédait également la seigneurie de Bardoens ter Leenbrugge, le fief de Waesberghe à de Sainte-Marie-Leerde, la seigneurie de Canterheyde avec bois de quatre bonniers à Denterghem, la seigneurie d’Hermays (tenue de la Cour de Sotteghem, située dans la paroisse d’Eertweteghem au Pays d’Alost, d’une étendue de 36 bonniers de terre), de Gallathas (fief de 36 bonniers à Ruysselede).  Par LP datées du 4 mai 1714, il fut confirmé dans l’exercice de la charge de receveur-général des aides et subsides du comté de Flandre. Le 16 avril 1716, il acheta à Jean van Evere et à André Tack, le château de Winckele avec de nombreuses terres; c’est une maison de plaisance bâtie sur un monticule entouré de douves, non loin de Gand. Le 17 juillet 1725, il racheta de sa mère, pour 15000 florins, le Hof van Ravestein et y effectua de grands travaux d’aménagement et même de reconstruction; il renouvela, notamment, toute la façade de l’hôtel donnant sur la rue de la Vallée. A l’exemple de son père et son grand-père, Jean-François entendit jouer un rôle important dans l’administration de la ville de Gand et fut nommé le 8 juin 1734 échevin des Parchons.Demars1752 à 1754, il sera premier échevin de la Keure de Gand x Gand (Saint-Nicolas) 9 octobre 1718

715 – Marie-Claire d’Hane (de Steenhuyse), ° et bp Gand 26 mai 1696, †4 janvier 1760. Elle possédait des terres à Leffinge, Clercken, Mannekensvere, Lapscheure près de Deynze, Deynze, Ruysselede et Lootenhulle, une ferme à Neufmesnil (Hainaut français) lui venant de sa mère Claire Mantels, et quatre actions de la Compagnie des Moulins à scier le bois d’Ostende.

716 – (van de Vivere)

717

718 = 566 (Gilles Rooman)

719 = 567 (Livine Ramondt)

720 = 704 (Adrien, aliàs François de la Kethulle)

721 = 705 (Louise-Thérèse de Haynin Wambrechies)

722 = 706 (Louis-François Thyerin)

723 = 707 (Jeanne-Petronille van Leemput)

724 – Pierre Annez, °Gand (bp Saint-Pierre) 14 avril 1676, †Beveren (Waes) 8 mars 1735, seigneur de la vicomté de Zillebeke, Rasseghem et Massene. Waar de brand van 1651 in de Vrasenestraat bedwongen werd (cf 2854), daar ongeveer ontstond in 1702 op zaterdag 22 juli brand in de bakkerij van Jan De Mulder. De wind blies nu precies in de andere richting zodat niet alleen woningen vooraan in de Vrasenestraat een prooi van de vlammen werden, maar ook de huizen aan de noordkant van de markt, vooraan in de Kasteeldreef en verder ook in de Kloosterstraat. Het rampzalige bilan: 80 huizen, bestaande uit meer dan 100 woonplaatsen, werden door het vuur « geconsumeerd », x Vracene

725 – Marie-Thérèse van Goethem, †18 janvier 1762, tous deux inh. à Beveren.

726 – Innocent van den Bogaert, °Melsele 13 février 1706, †Beveren 13 juillet 1774 y x 1729

727 – Jonkvrouw Catharina (Isabelle) Rotthier (Rottier ou Rottiers), issue d’une vieille noblesse

728 – Pierre Versmessen

729 – Marie Waman

730 – Gilles Cooman

731 – Anne Heyvaert

732 – Baudouin-Adrien Nys, °Vracene 6 avril 1687, grand bailli des château et paroisse de Beveren x Verrebroeck 24 avril 1715

733 – Pétronille de Mulder, †Beveren 27 mai 1725

734 – François-Augustin Annez, bp Gand (Saint-Bavon) 13 septembre 1686 (susc : François van den Eynde, son oncle et Isabelle-Marie du Bois, épouse du chevalier de Voorspoel, fille de Georges), †Beveren 17 octobre 1722. Il était fils de Pierre (= 1448) x Saint-Nicolas Waes 1692

735 – Isabelle Snoeck (ou Snouk, Snouck), dame de Welle (xx Jean-Antoine Bernaerts, seigneur de  Schudelen, †à son château d’Hundelen 23 août 1773, fils de Josse, conseiller au conseil souverain de Gueldre, puis conseiller et maître aux requêtes ordinaires au grand conseil de Malines)

736 – Pierre-Jacques Schoutheete, °château de Berlaere (entre Termonde et Gand) 12 mai 1658, †8 mai 1737, échevin de Termonde de 1686 à 1694, bourgmestre de 1694 à 1696, en 1697, de 1700 à 1707, de 1713 à 1717, de 1725 à 1727 x 5 octobre 1683 (avec dispense de la cour de Rome)

737 – Mechtilde van Calendries, °Termonde 16 mars 1666, †24 janvier 1749, sa cousine, dans son veuvage elle sollicite pour ses six enfants des lettres d’anoblissement qui lui furent accordées le 14 novembre 1733.

738 – Jean-Baptiste van Steelant, °15 juillet 1662 x Bruges

739 – Catherine-Jacqueline Verbiest

740 – Maximilien de Backer

741 – Elisabeth Landuyt

742 – Georges Pauwelaert, bp Notre-Dame 9 août 1673, †5 septembre 1741, plusieurs fois échevin de Termonde x Saint-Gilles 12 novembre 1695

743 – Marie-Anne van der Heyst, †17 juin 1712.

744 – Philippe-Louis, baron de Villers d’Olgrand, °Liège, †Bruxelles 14 février 1766 inh. au cimetière des Minimes. Il fut déshérité par testament conjonctif de ses parents, du 18 juin 1738 pour s’être marié avant sa majorité, mais il releva le titre de baron, après la mort de son père en date du 10 février 1739. Plus tard il fut enfermé à Froidmont par ses sœurs

745 – Marie-Françoise de Thier, °Liège bp à Notre-Dame de Sainte Foi, †Bruxelles 5 novembre 1780 inh. au cimetière de Sainte-Gudule, fille de Gilles.

746 – André de Josez, issu d’une famille qui résida aussi à Liège et à Valenciennes

747

748 – Joseph de Guillermo

749 – Jeanne Brebosch

750 – (Sweyen aliàs van Zwinnen)

751

752 – Jean II de Munck, bp Saint-Gilles-Waes 13 mai 1657, †6 août 1715, il avait occupé comme son père, à Saint-Gilles, le vieux manoir appelé het Toren-huys (cette maison de campagne, située dans le village, resta dans la famille de Munck jusqu’en 1820)

753 – Anne d’Hooghe, bp 15 juillet 1666, †15 février 1746

754 – Jean Pierssene dit Pierssens

755

756 – (Wouters)

757

758 – (Baert)

759

760 – François-Robert Moerman, °1695, †14 janvier 1765, seigneur d’Oudewalle et de la vicomté d’Harlebeke, de Ledeghem, de la Rabecque, de Varent, bourgmestre de Courtrai en 1738, haut pointre de la châtellenie de Courtrai en 1740, conseiller et maître de la Chambre des Comptes à Bruxelles en 1743. Il obtint de l’impératrice Marie-Thérèse motu proprio le titre de vicomte le 31 mars 1762.

761 – Catherine Robette, †22 août 1761

762 – Jacques Maelcamp, °Gand, bp Saint-Bavon 25 octobre 1683 (x à Séville Marie-Catherine van de Velde dit Delcampo, d’une famille belge fixée en Espagne) xx Gand (Saint-Bavon) 12 mars 1714

763 – Sabine du Bois, °4 juin 1692, †14 mars 1765

degré 10

764 – Emmanuel de Waepenaert, °Overmere 17 février 1699, †Termonde 21 janvier 1770, inh. à Erpe. Il posséda de nombreux biens et terres, dont entre autres à Overmere, Erondegem (den Cauter), à Borsbeke (te Vijverken), Erpe, Uitbergen (de Strijpe), Schellebelle (Haenenweede) et Puivelde. Il fut licencié ès lois et devint après la mort de son père, haut échevin du Pays de Termonde. Par lettres du 22 juillet 1758, il est nommé bourgmestre de Termonde, tout en conservant la fonction de haut échevin de cette ville. Le 25 juillet suivant il est nommé député aux Etats de Flandre. Il obtint, par LP régulières du 23 novembre 1735, des supports, une couronne au lieu de bourrelet et la confirmation du titre de chevalier avec rétroaction au 18 mars 1720, date des lettres annulées. Il était le beau-frère de Nicolas de la Kethulle (= 352) x Gand (église de l’abbaye de Dijnse) 22 mars 1727

765 – Marie-Louise Thyerin, †26 juillet 1741 (à 7 heures du matin, à l’âge de 34 ans et 3 mois), inh. à Saint-Gilles-Waes. Elle fut dame des Clefs. Elle posséda des biens et des terres à Gand, Meetjesland et dans la région de la Lys. Elle était la sœur de Thérèse (= 353) et la fille de Louis-François (= 702) (xx Beveren 15 (16) juin 1743 Marie-Thérèse Goubau, °Beveren 6 juillet 1717, †Beveren 15 juin 1787, fille de Pierre, seigneur de Cour-ten-Walle et de Sijsele, grand-bailli du Pays de Beveren et de Marie Bernaerts)

766 – Jacques van der Sare, seigneur de Maneghem, haut-échevin en 1709 et en 1729 grand bailli du Pays de Waes

767 – Isabelle Gielis-Hujoel

 


de Wilde d’Estmael

768 – Pierre-Gérard de Wilde, °Tirlemont (Saint-Germain) 25 mars 1664 (ss. RDPetrus Maes, chan. et Maria de la Malle), y †17 janvier 1739 à 75 ans, inh. in cemetero. Cités le 28 février 1722 comme propriétaires d’une maison au Langestraat à Tirlemont x Tirlemont 31 juillet 1689 (tt. Georgio van den Bosch et Nicolao van den Hoef)

769 – Domicella Claire van Hauwe, °Tirlemont 9 juin 1665 (ss. Steph. Et Claire Hugo), y †22 janvier 1729, inh. au cimetière Saint-Germain. Elle eut sept enfants : Egide, Egide, Mathieu, Anne-Marie x Louis Lambert, Pierre-Guillaume, Jean-Henri x Angeline Smets, et Melchior)

770 – Jean Stevens, †Tirlemont 9 août 1723 x < 1689

771 – Cécile Maes, †Tirlemont 15 février 1725. Elle eut 4 enfants : Marie-Catherine, Jean (x Anne-Marie van Weddingen), Marie-Anne, et Cécile (jumelle d’Marie-Anne)

772 – Gérard Smetz, °Tirlemont 9 août 1628 (ss. Gérard van Putte, Anna Fabre), propriétaire du « Brughmolen » à Tirlemont.

773 – Elisabeth Jans(sens). Elle eut 6 enfants : Louis, Dieudonné (x Elisabeth Laenen, xx Teresia de Wel alias Welde), Gérard (x Christine van Havendoren), Elisabeth (†bas âge), Elisabeth (†bas âge), Elisabeth

774 – Charles Goffaerts, °Tirlemont 28 janvier 1675 (ss. Carolus Cobis, Joanna Mercks) x Ca 1710

775 – Anne-Françoise Spremon (ou Sprimon)

780 – Servais Sweerts, °Hoegaerde 18 mars 1670, y †9 août 1737, ‘Keurheer van het Sweertshuis’, maître-brasseur et échevin de Hoegaerde y x 17 février 1700. De 1713 à 1737, il est grootkanselier van « Die edele Orde vanden Moutstock »

781 – Catherine Peeters, °Hoegaerde 10 juin 1672 (ss. Gérard van Osmael, Catherine Santeneers), y †19 avril 1741. Catherine et Servais habitent à Hoegaarden la ferme du Paradis, puis au Grand Pont à la ferme Flemalia. Elle eut : Marie-Barbe (x Charles van Nerum, brasseur et échevin), Marie-Anne (x Henri Hoebancx, brasseur et juré), Claire-Catherine (religieuse Annonciade à Tirlemont), Joannes, Henricus (curé et doyen d’Hoegaerde), Marie-Elisabeth (x Henry Struys), Servais, Henricus-Hubertus (brasseur et juré x Anne-Barbe van Osmael)

782 – Antoine Sweerts, °Hoegaerde 29 avril 1668 (ss. Antoine van den Berghe, Marie van den Berghe), y †2 octobre 1754, inh. in templo Saint Gorgon, greffier et échevin d’Hoegaerde, brasseur, x Ca 1700

783 – Elisabeth van Herberghen, °Hoegaerde 20 octobre 1670, y †18 mai 1712, inh. in templo près de l’autel Saint-Roch. Elle eut : Marie, Catherina, Beatrice, Theodore, Henri et Marie-Anne)

784 – Waltherus Cypers, °Geetbets 19 février 1671 sous le nom de ‘Zypers’, †Geetbets 10 octobre 1704, x ca 1698

785 – Anne-Marie Hollanders

786 – Franciscus du Sart, x Hélécine 29 novembre 1697 (tt. Walter de Cur, Francisco Wery)

787 – Louise Scho(o)nart, °Linsmeau 4 octobre 1676 (ss. D. Ludovicus d’Argenteau, N. Claes)

788 – Philippe Claes, † apparamment à Geetbets 3 novembre 1770, magister, maître et pretor, x Geetsbets 27 juillet 1724

789 – Anne-Marie Cypers, °Geetbets 2 décembre 1698, †Geetsbets 4 octobre 1747 in templo

790 – Georges van der Schommen, °Halen 14 juillet 1688, †Halen 15 mars 1782

791 – Elisabeth ou Isabelle Saels, °Halen 7 février 1708, y † 2 mars 1772, inh. in templo. Elle eut Anne-Elisabeth, Carolus et Jan.

792 – (Boeyen)

793

794

795

796

797

798

799

800 – Louis-Bernard Verbrûgghen, °Wichelen 18 février 1693 (ss. Ludo & Cath. Verbrûgghen), †Schellebelle 4 septembre 1720 âgé de 27 ans, greffier à Serskamp, meier à Wichelen, propriétaire de eene behuysde hofstede gestaen ende gelegen binnen Schellebelle op de hoochstraete, propriétaire d’un moulin à vent à Wichelen au lieu dit Kerkhofkouter x Schellebelle 2 juin 1717 (tt. Fr-Bernard de Visscher, Adrien de Pruydt)

801 – Marie-Antoinette Hendrickx (ou Heynderickx), °Schellebelle 29 juin 1691, y †25 décembre 1782 (xx N.Horion), dont Pierre, Antoine (x Jeanne Rottiers) et Jeanne.

802 – Jean-Charles de Clercq, °Wichelen 10 avril 1675, †Berlaere 20 janvier 1752. Buitenpoorter de Dendermonde en 1744, bailli et bourgmestre de Berlaere x Waasmunster 8 février 1703

803 – Josine van Puyvelde, °Waesmunster 14 décembre 1677 (ss. Josse van de Velde, Josine van Puyvelde), fille d’Egide, de Waasmunster. Elle eut 11 enfants : Jeanne-Renée, Luc, Antoinette, Anne (x Jean de Witte), Jeanne-Françoise, Françoise, Josse, Jacques, Marie-Bernardine (x Pierre Verbrûgghen), Jeanne-Caroline, Charles.

804 – Charles-Philippe de Waepenaert, écuyer, °Moerbeke 24 août 1664 (ss. Jean Verhaegen, Elisabeth van Potten), †Oordegem 22 juin 1718 à l’âge de 54 ans. Il résida en sa campagne à Oordeghem x Alost 2 juin 1708

805 – Jeanne-Catherine Vlemincx, †Oordeghem 2 septembre 1715, y inh. Elle eut cinq enfants : Jean (seigneur de Kerrebroeck, bailli de Sotteghem x Jeanne Beeckman), Emmanuel (seigneur de Bernage, avocat au conseil du roi x Constance de Waepenaert), Anne, Ferdinand (chanoine gradué de Saint-Rombaut à Malines), Antoine

806 = 540 (Charles-Balthazar Diericx de ten Hamme)

807 = 541 (Justine-Maximilienne Cayman)

808 – Gilles Moens, bp Lebbeke 30 avril 1681, y †6 février 1716 âgé de 35 ans x Lebbeke 10 juin 1705

809 – Marie-Anne Ringoet, °Lebbeke 15 mars 1675 (x Lebbeke 2 juillet 1716, Josse de Wolf, °1681, †Lebbeke 1er août 1762 à l’âge de 81 ans, dont trois enfants).

810 – Jean Kieckens, °Erembodegem 10 juin 1671, †Alost 19 mai 1751 x Alost 12 janvier 1697

811 – Anne-Catherine Claes, bp Alost 12 juillet 1673, y †19 mai 1751

812 – Josse Scheerlinck, bp Erembodegem 19 février 1686 y x 13 octobre 1711

813 – Adrienne de Schryver, bp Erembodegem 30 janvier 1685, y †26 décembre 1753

814 – Adrien de Clippele, bp Erembodegem 2 février 1689 y x 5 mai 1720

815 – Catherine Beeckman, bp Lebbeke 13 février 1696

816 – Amand Storme, bp Desselghem 11 mai 1672, y †20 juin 1753 y x 16 février 1697

817 – Elisabeth Laridon, bp Vijve Saint Eloi 17 octobre 1677, †Desselghem 13 mars 1734. Elle eut 10 enfants : Amand, Ludovic, Ludovic, Joanna, Marie-Madeleine (x Joseph Biebuyck xx Joes Lammertyn), Anna, Joos (x Joanna de Brabandere xx Maria Bouckaert), Anna (x Joos d’Hulst), Isabelle (x Joseph Devroe), Elisabeth.

818 – Pierre Reynaerts, °Lauwe 21 janvier 1682, †Courtrai Ca 1731 x Lauwe 10 juillet 1704

819 – Marie-Françoise de Mets, °Courtrai 1676, y †12 novembre 1756

820 – Charles Biebuyck, °Waeken 30 mai 1702, y †12 juin 1742 y x 9 août 1726

821 – Anne-Brigitte van Biesbroeck, °Waeken avril 1696, y †31 juillet 1744

822 – Pierre van Schoebeke, °Oost-Roosebeke 14 décembre 1698, †Vyve-Saint-Bavon 18 mai 1779 y x 18 avril 1722

823 – Marie Landuyt, °Vyve-Saint-Bavon 27 février 1699, y †22 septembre 1758

824 – Jean-Antoine Boulez, °Waereghem 20 septembre 1699, y †16 août 1777. « Buitenpoorter van de Roede van Harelbeke » à Waereghem. Membre de la Gilde de Notre Dame. Il est cité en 1758 comme propriétaire du château de Waereghem au Quadestraat (actuellement Stormestraat). En août 1775 (après le décès de son épouse), il défendit une thèse de théologie au séminaire de Gand x Waereghem 16 août 1721

825 – Madeleine Waelkens, °Waereghem 12 juin 1701, y †16 septembre 1774, dont deux enfants.

826 – Dominique-Godefroid Courtens, °Courtrai Saint-Martin 13 octobre 1693, †Waereghem 30 novembre 1779. Il vivait au château de Poteghem, x Waereghem 4 mars 1723

827 – Marie-Thérèse van Troys, °Waereghem 27 octobre 1704, y †28 novembre 1785

828 – Liévin de Bruyne, °Deurle 2 avril 1734, † à 64 ans x Deurle 6 février 1707

829 – Barbe-Alegonde Mestdagh, °Deurle 6 avril 1688, y †18 février 1752

830 – Christian van der Cruysen, °Zwynaerde 2 novembre 1675, †Nazareth 27 août 1700

831 – Marie-Françoise van der Spiegel, °Nazareth 21 janvier 1681, y †8 janvier 1752


van de Weijer

832 – Chrétien (Cortiaan) van de Weijer, °Ca Sint-Huibrechts-Lille Ca 1685, †20 décembre 1769, bourgmestre de Sint-Huibrechts-Lille

833 – Marie van Roossen (van Roussen), °Ca 1690, †Sint-Huibrechts-Lille 15 janvier 1757. Elle eut : Aldegonde (x Pierre Manders) et Jean.

834 – (Leyssen)

835

836 – (van Ham)

837

838

839

840 – (Jansen)

841

842

843

844

845

846

847

848 – Joseph Mietzschke, richter (juge) à Komt

849 – Anna-Maria N.

850 – Johann-Christoph Höltzel (Höltzels), de Schlaszlowitz

851 – Maria-Elisabeth N.

852 – Georg Ullmann, °Ca 1707, habitant Kottowitz

853 – Rosina N., °Ca 1707

854

855

856 – Joannes Bernard Düffhues

857 – Anna Barbara Halbfausz

858

859

860

861

862 – Johan Schulte Frencking, °ca 1672 à Enniger (Nordrhein-Westfalen), x Enniger 11 juillet 1702

863 – Anna Schulte Schnecking, °Enniger (Nordrhein-Westfalen)

864 – Jean-François de Breyne, bp Bambecque 30 décembre 1693, y †6 septembre 1754 , maître de la Table des Pauvres, chef-homme de Quaedypre (S-E Bergues) x Quaedypre 27 novembre 1715

865 – Adrienne Coudevylle, bp Quaedypre 5 octobre 1689, †Bambecque 9 août 1761, inhumée in ecclesia. Elle eut 5 enfants : Jeanne (x Pierre Vermeersch), François, Pierre (x Angéline de Bril), Anne, Angèle.

866 – Mathieu Quaeybeur, °Hazebrouck 11 septembre 1692, †Saint-Sylvestre Capelle 9 octobre 1736 x ca 1725

867 – Jeanne-Petronille Roosen (ou de Roose), °Pradelles 1695, †Terdeghem 5 octobre 1727

868 – Jean-François Brasseur, °Saint-Venant 20 février 1703, y †9 mai 1756 y x ca 1743

869 – Marie-Pétronille de Liere (ou de Lier), °Saint-Venant 4 octobre 1711, y † 18 mars 174 ?

870 – Thomas-Omer de Vienne, °Vandringhem Ca 1718, †Titgam 3 octobre 1778 x Titgam 22 novembre 1716

871 – Marie-Pétronille Merlin, °Bourbourg 9 septembre 1723, y †6 janvier 1789

872 = 408 (Amand Storme)

873 = 409 (Marie-Jacqueline Reynaert)

874 = 410 (Charles-François Biebuyck)

875 = 411 (Jeanne-Thérèse van Schoebeke)

876 = 412 (Jean-Benoit Boulez)

877 = 413 (Marie-Jeanne Courtens)

878 = 414 (= Jean-Baptiste de Bruyne)

879 = 415 (= Aldegonde vander Cruyssen)

880 – Norbert Jacobs, °Deinze 1705, †Gand 1787 x 1727

881 – Jeanne Nimmegens, °Moenbeke 1707, †Loochristi 1751

882 – Lauren van Peteghem, °Oestelbergen 1701, †Loochristi 1751 x 1733

883 – Jacqueline Jossy, °Loochristi 1703, †Gentbrugge 1742

884 – Jean Raes, °Loochristi 1710, y † 8 frimaire an V x 1738

885 – Anne de Clerck, °Loochristi 1709, y †1774

886 – Liévin Audenaerde, °Destelbergen 1691, †Loochristi 1739 x 1719

887 – Jossine de Witte, °Loochristi 1694, y †1766

888 – Liévin van Imschoot, °Melle 1702 x 1729

889 – Adrienne Verstraeten, °Melle 1701, †Tronchiennes (Drongen) 177

890 – Pierre Vermeulen, °Wondelghem 1698, †Mariakerke 1765 x 1728

891 – Marie-Jeanne Moens, °Mariakerke 1710, y †1768

892 – Pierre Wayenberge, °Oostacker 1697, y †1748 x 1724

893 – Catherine Ackerman, °Oostacker 1706, y †25 germinal an VI

894 – Jean Elewaut, °Oostacker 1714, y †7 pluviose an XI x 1742

895 – Jeanne van Damme, °Oostacker 1726, y †9 Prairial an VI


Fabri

896 – François-Léonard Fabri, °bp Comblain-au-Pont 18 avril 1660, †< 20 juillet 1696, demeurant dans la propriété familiale La Tour de Lizin à Ellemelle, x Anthisnes /1695

897 – Marie Grigelet (ou Gregesset), ° ca 1670, † Seny 15 janvier 1742, issue d’une famille de maîtres de forges près de l’Aisne (xx Ellemelle 20 juillet 1696 Henri de Longueville, domicilié à Ellemelle)

898 – Jean del Tour, †1735, tenancier à Terwagne en 1716, 1728 et  1735 de la ferme de Gueldre, appartenant à l’abbaye de Neufmoustier x 27 novembre 1695

899 – Jeanne Harzée, °Strée, †Terwagne 28 novembre 1751

900 – François Dubois, °1644, †1716, bourgmestre de Thuin en 1693, maître de forges x 19 janvier 1668

901 – Anne Gorlier, °1650, †1701

902 – N. de Cartigny

903 – N. de l’Estenne

904 – Charles Longrée, bp Fallais 17 novembre 1677, y †9 février 1760 x Fallais 4 novembre 1703

905 – Barbe-Gertrude Pauly, bp Antheit 7 décembre 1681

906 – Henri-François Thiry, bp Fallais 24 juillet 1663, y †21 juillet 1727

907 – Marie-Anne Petit, bp Fallais 10 septembre 1664, y †11 juillet 1728

908 – François Bourguignon (x Marie Catherine Tilkin, de Paifve) xx

909 – Marie Catherine Anthony

910 – Nicolas-Joseph de Closset, bp Liège (Saint Adalbert) 25 octobre 1691, †Liège (Saint-Thomas) 12 décembre 1732, jurisconsulte et avocat, député perpétuel aux Etats du Pays de Liège et du comté de Looz, l’un des greffiers de la souveraine justice de Liège, bourgmestre de Liège le 23 septembre 1731

911 – Marie-Jeanne Gilman, bp Liège N.D.F. 6 décembre 1698, †Liège (Saint Thomas) 14 janvier 1745

912 – (Delvaux)

913

914 – (Halin)

915

916 – Henri-Wilebald Bellefroid, bp 7 juillet 1661 (susc : Jehan Collet et Marie de Soye)

917 – Anne Winand, bp Marneffe 18 février 1674

918 – Pierre Collette, °Bodegnée, bp 10 décembre 1672, †9 novembre 1741. Il releva : le 14 février 1696, le métier des boulangers, le 6 août 1714, le métier des cuveliers, le 2 novembre 1714, celui des harangiers, le 9 janvier 1715, celui des merciers et celui des cureurs et toiliers, le 10 janvier 1715, celui des chandelons, le 6 juin 1715, le métier des bouchers, le 18 mars 1718, celui des cherwiers, le 4 mars 1722, le métier des brasseurs, x Louvain (Saint Michel) 18 août 1714

919 – Marie Verstrael (Verstralle), bp Gheel 18 mars 1674. En 1736, elle habitait avec son mari Au Canon d’Or à la Goffe à Liège. C’est là que Pierre fonda une maison de commerce, occupée en 1922 encore par l’un de ses descendants.

918 – (Collette)

919

920 – Philippe Joseph Moncheur, °Tournai 1704

921 – Jeanne-Marie du Bois, °Tournai 25 mars 1697

922 – Pierre Joseph Poulin

923 – Marie-Barbe Braquez

924 – Vincent Joseph Bouverye, °1704

925 – Marie-Catherine Bourdon, °1707

926 – Jean-Jacques Dozin

927 – Agnès Leclerq

degré 10 degré 10



928 – Jean-Louis de Cartier, °24 mai 1677, †Liège 27 janvier 1753 à l’âge de 76 ans, seigneur de Marchiennes-au-Pont (la famille de Cartier en est resté propriétaire jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale) et de Mont-sur-Marchienne par relief du 6 février 1726, conseiller et secrétaire de la chambre des finances de l’évêque de Liège, député perpétuel aux Etats du pays de Liège, bourgmestre de Liège en 1723 et 1729 x Liège 1 février 1717

929 – Marie-Agnès de Bilquin, °Marchienne-au-Pont 30 juillet 1697, † 6 mai 1773. Par acte de partage des biens délaissés par ses parents, en date du 18 décembre 1725, les seigneuries de Marchiennes-au-Pont et de Mont-sur-Marchiennes lui échurent. Le château de Marchienne-au-Pont fut construit sur les ruines d’un ancien château anéanti le 21 juillet 1554 par les troupes d’Henri II. On pense que c’est la famille Honoré qui en 1635 releva le château de ses ruines. La famille de Bilquin termina sa construction fin du XVIIème siècles.

930 – Jean-Baptiste Bosquet, premier juré de la ville de Binche

931 – Marie-Catherine Bourgeois

932 – François de Philippart, °1690 ?

933 – Catherine-Françoise Lelong, °1690 ?, †3 janvier 1773

934 – Jean-Baptiste Maghe, b Chaumont 22 septembre 1709, †Gosselies 6 décembre 1787. Il fit ses études de médecine à l’université de Louvain où il fut promu licencié le 23 juillet 1732. Le 9 décembre 1734, il fut inscrit au collège des médecins de Bruxelles, mais il ne semble avoir exercé son art que très peu de temps dans cette ville. Le 22 février 1738, il demeurait en tout cas déjà à Gosselies, dont il était bailli et mayeur en 1743 et le resta jusqu’en 1756. Il démissionna à ce moment de ces charges et n’en demeura pas moins à Gosselies où il continua à pratiquer la médecine. Le 9 juin 1766, il fit, à Jumet, avec son épouse, malade au lit, un testament conjonctif instituant le survivant d’entre eux héritier universel, à charge d’assurer à leurs enfants la ‘légitime’ qui leur revenait x Gosselies 22 août 1732 avec la dispense du 2e degré de consanguinité

935 – Marie Elisabeth Maghe, °22 décembre 1699, †Gosselies 13 mars 1767, sa cousine germaine

936 – (Garnier)

937

938 – (Despret de Leschelle)

939

940 – Hilaire Joseph Despret de Leschelle, ° Trélon 27 janvier 1717, y† 6 mai 1786, maître de forges, receveur du Marquisat de Trélon

941 – Marie Barbe Despret, °Trélon 10 février 1720, y† 21 septembre 1780

942 – Louis-Joseph I Barbier de La Serre, °Angers (France) 22 juin 1722, †Valenciennes 11 avril 1804, éc. Il prend du service en 1740, sous le nom de Montflambert, comme Cadet Gentilhomme dans les hussards du régiment léger de Grassin, qui se distingue à Fontenoy, Hastenbeck etc. En 1746 il est cadet au régiment des arquebusiers de Grassin et le quitte à la paix de 1748. Si l’on en croit les lettres de sa mère au notaire qui dresse en 1756 le contrat de mariage de Louis Joseph avec Claire Polchet de Grigneau, il a au service mené une existence au dessus de ses ressources et endetté sa famille. En 1766 il participe activement avec Pierre Hamoir à l’établissement à Valenciennes d’un hôpital des pauvres (Archives Départementales du Nord, C, intendance, 13 fév. 1766). Rentré dans la vie civile, il obtient la survivance de son père comme Directeur Général des Fermes en Hainaut (de 1772 à 1784)., résidant à Valenciennes. Il acquiert, de la famille Berlaymont, la terre de la Maison Rouge, qui est restée dans la postérité. Louis-Joseph écrit à son cousin de Goulens, auquel il demande communication de quelques pièces pour compléter les preuves de ses fils admis aux écoles militaires; « si nos aïeux gui ont joui paisiblement s’étaient fait enregistrer dans le nobilier de leur province, je ne serais pas obligé, bien qu’ayant servi moi-même et ayant déjà un fils au service, de donner à nouveau des preuves que mon père avait fournies dans un procès en Champagne où on lui contestait la qualité.. Je dois m’en tenir au respect pour les ordres du Roi”. Et il ajoute  “N’ayant pas beaucoup de bien à laisser à mes enfants, j’aurai du moins la satisfaction d’avoir pu leur donner une bonne éducation », x Trélon, province de Hainaut, par contrat du 10 juillet 1756

943 – Claire Marie-Ernestine Polchet de Grigneaux. Françoise Yvernel, sa belle-mère constate à l’occasion de son mariage que sa future bru possède plus de qualités que de dot. Ces qualités sont réelles, car elle élève ses 13 enfants avec soin et en fit des hommes à personnalité marquée. Sept de ses enfants vivaient encore après la Révolution.

944 – Louis Burtin, †Maastricht 1763, licencié ès lois, conseiller-procureur général ad lites du prince-évêque de Liège à Maastricht x 26 avril 1721

945 – Marthe-Thérèse Claessens

946 – Abraham Hantonis, directeur du lombard à Bruxelles

947 – Anne-Catherine van Richtveld, °Saint-Paul 23 juillet 1700, †Tourinnes 10 octobre 1776

948 – Claude-Jacques de Bernard, °1700, †1776, seigneur de Fauconval et de Deuckem x Tourinnes-les-Ourdons 14 août 1726

949 – Isabelle Martin, °Beaumont 29 août 1710, †Tourinnes 13 janvier 1779, originaire de Beaumont

degré 10

950 – Lambert (de) Burlet, bp Namur (Saint-Michel) 16 juin 1684, †Malines 9 mars 1765. Licencié ès lois de l’Université de Louvain, il devint avocat au conseil provincial de Namur. Enfin promu, par patente du 11 février 1718, il est nommé avocat au Grand Conseil de Malines. Il fut reçu bourgeois de Namur le 19 septembre 1737. Il devint seigneur de Wolput (sous-Op-Hombeek) par cession lui consentie en 1760 par Jean-François de Grau, avocat au Grand Conseil de Malines. Par LP données à Vienne le 15 avril 1763 par l’impératrice Marie-Thérèse, il fut anobli.

951 – Isabelle Moortgat, °Bruxelles 6 juillet 1712, †accidentellement à Louvain 11 mai 1761

952 – (van den Nest)

953

954 – (Georgerie)

955

956 – (Claessens)

957

958 – (de Meyer)

959


d’Hoop

960 = 568 (Antoine d’Hoop)

961 = 569 (Thérèse Rapalier)

962 = 570 (Jean-Baptiste Danneels)

963 = 571 (Adrienne-Louise Marius)

964 = 572 (Pierre-Louis van Alstein)

965 = 573 (Marie-Marguerite de Clerq d’Hurtebise)

966 = 574 (Josse Neyt)

967 = 575 (Jeanne-Françoise van Coppenolle)

968 = 560 (Louis-Ignace Le Fevere)

969 = 561 (Barbe Odemaer)

970 = 562 (Jacques-Ferdinand van der Sare)

971 = 563 (Isabelle-Cornélie Hujoel)

972 = 564 (Guillaume-Dominique du Bois dite van den Bossche)

973 = 565 (Marie-Louise van der Haeghen)

974 = 566 (Gilles Rooman)

975 = 567 (Livine Ramondt)

976 – Jean-Robert Goethals, °2 mars 1681, †8 avril 1736 (x Thérèse Adams), marchand à Courtrai, fabricant de linge de table damassé xx Lille (France) 3 juin 1726

977 – Marie-Madeleine le Clercq, °Lille (France), †28 août 1741

978 – Jacques van Beveren, °26 février 1692, †1773 (x Marie-Thérèse Ghellinck) xx 29 septembre 1730

979 – Marguerite Maelfait, °Courtrai 29 septembre 1706, bp 30 septembre 1706), †8 décembre 1747

980 – Félix-Jean Vercruysse, °Courtrai 26 septembre 1706, †Courtrai 23 février 1780, fabricant de fil à dentelle, membre de la première administration de la table des pauvres  x Courtrai 16 août 1729

981 – Marie-Claire Bannaert, °Petegem 23 juillet 1705, †Courtrai 5 février 1759

982 – Nicolas van Veldriel, °Bois-le-Duc

983 – Jeanne-Léocadie Boghe, °1714

984 – Charles-François Danneel, °1703 x 1726

985 – Jeanne, alias Jacoba Castelyn (ou Kestelin), °1702

986 – Jean Maes

987 – Anne-Thérèse Kestier (ou Castier)

988 – Jean-François Holvoet, °1691, †1764

989 – Catherine de Volder, °1689, †1730

990 – Marin de Simpel

991 – Catherine d’Hooghe

992 – François Liefooghe, °ca 1700

993 – Jeanne Malezier, °ca 1700

994 – (Gauquier)

995

996 – Jean-Baptiste de Haene, °ca 1690, †Bailleul 10 avrl 1718 x Bailleul 16 février 1708

997 – Marie Catherine Dauwins, °ca 1690

998 – Pierre-Jacques van Rouvroy, °Bailleul 16 janvier 1700 x Bailleul 22 avril 1727

999 – Marie-Thérèse de Caele, °Meteren ca 1710

degré 10

1000 – Michel Albert Joseph van Merris, °Berthen  13 février 1732, †Bailleul 29 janvier 1807, « conseiller au Présidial de Flandre » (cfr Cercle d’Histoire et d’Archéologie de Bailleul), x Bailleul 17 janvier 1759

1001 – Marie-Anne Behaghel, °Bailleul 18 janvier 1733, y† 13 octobre 1776

1002 – Pierre François Hynderick, °Ypres (Saint-Martin) 27 novembre 1735, †Bailleul 29 septembre 1772 x Bailleul 30 novembre 1761

1003 – Eugénie van der Meersch, °Bailleul 4 septembre 1737, y† 17 août 1803

1004 – Michel Joseph van Merris, °Bailleul 19 octobre 1701, y† 3 juin 1776

1005 – Marie Catherine van der Meersch, °Bailleul 19 octobre 1701, y† 3 juin 1776

1006 – Pierre Charles Bieswal, °Bailleul 6 mars 1723, y† 28 décembre 1785  (xx Bailleul 7 février 1778 Marie Jeanne Coorne, °octobre 1729, † Bailleul 10 mai 1783)

1007 – Marie Anne van der Meersch, °Bailleul 7 mars 1718, y† 17 novembre 1774

1008 = 492 (Jean-François Danneel)

1009 = 493 (Marie-Geneviève Maes)

1010

1011

1012 – Joannes Albertus vanderHeyde, °Nieuwkapelle ca 1700, †Alveringem 23 décembre 1752 x Alveringem 25 novembre 1732

1013 – Isabelle Fronsaert, °Oeren 25 février 1697, †Alveringem 7 avril 1751 (x Oeren 8 avril 1718 Pieter Christaen David, †Alveringem 20 juin 1732)

1014 – (Maelstaf)

1015

1016 = 984 (Charles-François Danneel)

1017 = 985 (Jeanne, alias Jacoba Castelin)

1018 = 986 (Jean Maes)

1019 = 987 (Anne-Thérèse Kestier)

1020 = 988 (N. Holvoet)

1021 = 989 (N. de Simpel)

1022 = 990 (N. de Simpel)

1023 = 991 (N. d’Hooghe)